Le Média de Marie

Le film LA GRANDE BOUFFE … UNE AFFAIRE DE PÉDOCRIMINALITÉ

4 Commentaires

UN CHEF D’OEUVRE DE HONTE ET DE PERVERSITÉ,

UNE IMMENSE ET MONSTRUEUSE MANIPULATION MENTALE,

VOILÀ CE QU’EST CE FILM

A0011121

Cette affiche dessinée par Reiser pourrait déjà nous mettre la puce à l’oreille.

On y voit 4 bambins nus assis sur des coussins moelleux, alignés face à une table comme à la cantine, et une femme nue elle aussi, debout sur la table, qui leur déverse de la nourriture comme on la jetterai dans une auge à cochons.

La couleur rose m’amène à penser aux « ballets roses« , une affaire de pédophilie datant de 1959.

LE SYNOPSIS « OFFICIEL »

« Quatre amis gourmets et gourmands s’enferment tout un week-end à la campagne et organisent une «bouffe» gigantesque, jusqu’à ce que mort s’ensuive. »

Déjà il y a un mensonge, puisque ce n’est pas à la campagne mais dans une maison parisienne du 16ème arrondissement et dotée d’un beau jardin que l’histoire se passe. Le film le montre bien puisqu’on les voit tous arriver dans la même voiture jusqu’au grilles de cette maison entourée d’immeubles parisiens.

Les mensonges sont récurrent dans les films et le pire c’est que nous ne nous en rendons même plus compte et de ce fait nous les acceptons tacitement, ce qui signifie que nous donnons notre accord pour être trompés.

Cette notion de DONNER SON ACCORD est très importante dans la matrice, car rien ne peut être fait sans notre consentement. Satan utilise toujours la ruse pour l’obtenir, sinon nous n’accepterions pas.

 

15603 1

MON SYNOPSIS

Un « programmeur », une « instructrice » et 3 enfants devenus adultes se retrouvent dans une maison bien spéciale pour un week-end d’abus en tous genres.

De la mort du « programmeur » découle celle des 3 autres hommes qui lui étaient liés de par leur programmation mentale.

 

UNE LEÇON SATAN-NIQUE            static.squarespace.com

Le titre et les différentes affiches et photos du film,  « programment » notre cerveau à l’avance sur ce que nous allons visionner et nous imaginons donc que nous verrons les acteurs s’en mettre plein la panse.

Et comme prévu (pré-vu = vu à l’avance, déjà imagé par notre cerveau) nous allons regarder ce film sans aucune arrière pensée et nous allons les voir se bâfrer salement et tout le temps que durera le spectacle nous les jugerons comme étant de gros porcs qui ne pensent qu’à bouffer et à baiser (le titre ne l’annonçant pas, notre attention est plus retenue sur la nourriture) et nous serons même contents qu’à la fin ils en crèvent, ce qui sauvera la morale.

Et alors là bravo, nous pourrons constater que nous sommes bien formatés car c’est exactement le comportement qu’attendait de nous Satan pour sa matrice !

Mais il faut se souvenir que tout nous est caché et que tout est inversé dans cette matrice !

Il nous faut donc nous abstenir de juger qui que ce soit ou quoi que ce soit qui appartient à ce monde, au risque de nous faire tromper une fois de plus.

 

LE FILM EN CACHE UN AUTRE BIEN PLUS HORRIBLE ET PERVERS, CELUI DES ABUS RITUELS

Dès la première image du film le ton est donné, puisqu’il ne se passe rien, la scène est figée. Puis retentit une sonnerie de téléphone et c’est seulement à partir de ce signal que l’image s’anime.

En acceptant de regarder ce film avec un autre oeil,  vous pouvez constater qu’à chaque fois, c’est un signal visuel ou sonore qui fait réagir les acteurs et leur fait changer de comportement.

Ce film cache la programmation mentale de style MK-ULTRA ou ARTICHOKE, celle qui programme les enfants depuis leur plus jeune âge à être abusés sexuellement par des adultes pédophiles.

 

DES SCÈNES simulées et à peine cachées DE PÉDOPHILIE 3245

 

 

Philippe (Noiret) est abusé par sa nourrice, celle qui lui a donné le sein depuis qu’il est bébé. Il garde sa photo toujours avec lui, où on le voit la tétant. Dans une scène du début, elle lui dit qu’elle veut bien « se sacrifier comme elle l’a fait jusqu’à présent, ça peut rester en famille« , afin de l’empêcher d’aller voir « les filles »… et donc on la voit le masturber.

Et la réplique de Philippe est de dire : « Tu me violes toujours ».

1057       0749 1

C’est une scène qui ne servirait à rien si la tendance du film était vraiment à la « bouffe », d’ailleurs on ne la retient pas, on l’occulte presque puisque notre cerveau est programmé pour voir des ripailles.

 

Michel (Piccoli) a sa chambre dans une pièce qui pourrait ressembler à une salle de sado-masochisme.2746

Absolument rien à voir avec une chambre douillette de maison de campagne où des amis se seraient réunis pour passer un bon week-end autour d’une bonne table.

Il est malade et souffre nous dit-on d’aérophagie et on voit à son chevet Marcello (le programmeur, le commandant).

On ne voit que la tête de Michel dans son lit et on l’entend dire avec une voix de petit enfant : « Oh j’ai mal, ne soit pas méchant Marcello, fait doucement, oh c’est horrible, aïe »

Marcello réplique : « laisse toi aller… ne le prend pas au tragique, ouvre tes jambes, pousse, aide »

Et là on entend un bruit de pet, et on voit Michel se boucher les oreilles par réflexe de la même façon que dans une scène précédente. On comprend qu’il est conditionné et que ce bruit de gaz intestinal le gène car il sait à quoi cela fait référence dans son cas.

Je vous laisse imaginer quels liens peuvent exister entre un rapport sexuel par l’anus et les bruits entendus tout le long du film.

5846Détail important et à remarquer, Michel a fait son lit à baldaquin dans la cheminée, ce qui signifie que cette action symbolise le viol d’un petit garçon à l’intérieur du foyer par celui qui a l’autorité, en « famille », comme pour Philippe.  

On peut voir aussi sur cette photo un bouquet de roses et une poupée qui représente l’Alter de Michel dans sa programmation mentale.

 

Quant à Ugo (Tognazzi), dès le début du film on sait qu’il est lui aussi « programmé » car il réagit aux signaux sonores émis par les doigts de sa femme (?) alors qu’elle en joue sur le dossier contenant ses recettes de cuisine. Lorsqu’elle se met à en accentuer le bruit, lui se met à parler en italien.

Dans la scène précédant sa mort, il se penche en avant sur une table en faisant des va-et-vient , voulant nous laisser à penser que par ce geste il aide à faire descendre la nourriture.

15105

C’est un des moments très scatologiques car nous savons par Philippe que l’énorme plat qu’il mange est fait d’excréments. Ce n’est pas la seule scène de scatologie du film, il y en a d’autres !

 

Andréa (Ferréol) est l’Instructrice de la programmation mentale, son rôle semble être celui d’une assistante de Marcello. Elle est la seule de la bande à ne pas mourir, elle deviendra peut-être elle aussi une programmeuse à son tour.

3551

Pic 4

On comprend qu’elle est sous l’influence d’une programmation mentale lorsqu’elle réagit bizarrement comme une petite fille à certaines paroles ou comme une nymphomane à certains gestes. Elle fait elle aussi des gestes qui semblent êtres des mots de passe.

 

 

 

 

3827

Marcello (Mastroianni) est le programmeur, il se définit comme étant un obsédé sexuel et traite ses 3 amis de castrés.

Il nous apparait en Commandant de Bord et porte pour insigne des ailes qui le font reconnaître par Philippe, Ugo et Michel. Andréa a la possibilité de le reconnaître sans son insigne, tandis que les 3 autres réagissent à qui porte l’insigne.

 

13204

Marcello est mort d’hypothermie dans sa Bugatti qui n’a pas de capote. Le symbolisme me ferait penser qu’il a contracté une MST ?

Bref, je ne pense pas que Marcello soit mort d’avoir trop mangé malgré ce que le résumé du film nous laisse entendre.

 

14617

Si Marcello n’était pas mort, Philippe n’aurait pas pu refuser de manger du gâteau de « merde » et n’aurait pas été autorisé à dire de quoi il était fait. Mais désormais la programmation a une faille et l’obéissance ne se fait plus correctement. Cependant, le programme contenant sans doute celui de leur propre destruction en cas de mort du programmeur, ils s’autodétruisent et ils mangent donc à en mourir.

 

EST-CE UN FILM POUR LES ENFANTS ?

1

Michel Piccoli, ce Monstre sacré, donne dans cette interview, un conseil inimaginable, il dit en parlant du film :

« Il faut le montrer surtout aux enfants car ils apprécieront et comprendront très bien ! »

Regardez et écoutez, c’est à partir de 7:20

 

Henri Piccoli, père de Michel et sa fille Cordélia Piccoli, jouent aussi dans ce film… comme quoi ça reste en « famille ».

 

Ce film de Marco Ferreri est sorti en 1973 et a reçu le Prix du Festival de Cannes la même année.

À cette époque il avait fait scandale.

40 ans après, en 2013 , on remet le couvert et « La Grande Bouffe » a été projetée de nouveau au Festival de Cannes. Pas de scandale.

Symboliquement c’est comme si on l’avait réactivé pour les 40 prochaines années. D’ailleurs on peut constater combien la pédophilie a progressé entre 1973 et aujourd’hui.

 

Lien pour voir le film en français sur youtube : https://www.youtube.com/watch?v=4oxPOU5J-j4

 

Sidonie, pour LE MÉDIA DE MARIE.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Le film LA GRANDE BOUFFE … UNE AFFAIRE DE PÉDOCRIMINALITÉ

  1. rebonsoir

    je n’ai jamais vu ce film. J’ai lu une partie de votre article. Ce film est abominable. Picolli est un monstre.
    Je n’ai pas lu tout l’article je me suis arrêté à la description de l’aérophagie. L’idée du scénario du film me donne tout simplement la nausée.
    L’interview de ce vieux pervers montre à quel point ils sont entrés dans l’abomination. Que Jésus, notre Seigneur, revienne le plus rapidement possible.

  2. Pingback: “La Grande Bouffe” (1973) : une affaire de pédocriminalité | Stop Mensonges

  3. Merci pour cet excellent décryptage dont je partage sans restriction l’analyse.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s