Le Média de Marie

LA BASTILLE de 1889 – réssuscitée 99 ans après, puis volontairement oubliée

2 Commentaires

Dans mon premier article concernant LA BASTILLE, je vous avais rappelé que cette prison ne concernait nullement le peuple, mais permettait au Roi d’embastiller les personnes « sataniques » afin de nous préserver de leur mauvaise influence.

La Révolution Française de 1789 a permis aux satanistes de lâcher la Bête en « prenant la Bastille », et depuis nous ne pouvons que constater où en est rendue notre société actuelle au niveau dépravations en tous genres.

Afin de vous montrer comment se fait la mise en place de la matrice depuis 1789 qui ira jusqu’au « combat final » que livrera Satan dans l’espoir de se substituer au créateur de ce monde, je dois vous en démontrer les rouages et cela passe par la reconstruction de La Bastille. Cela explique la nécessité de cet article qui pourrait vous sembler bien anodin et hors sujet mais vous comprendrez que la matrice a une trame logique et que telle la réalisation d’un canevas nous approchons du point final.

L’Exposition Universelle de 1889

L’image emblématique de cette exposition de 1889 reste pour le monde entier celle de LA TOUR EIFFEL car c’est pour cette occasion qu’elle fut érigée.

Paris_1889_plakat

Mais qui se souvient de la reconstruction de la Bastille et de la rue Saint Antoine ?

Et pourtant son coût de 12 millions de francs de l’époque entièrement financé par un industriel franc-maçon, Jean-Marie Perrusson, grand fabriquant de terres cuites de Sâone-et-Loire, dépassait largement celui de la tour Eiffel qui se montait à 7,8 millions de francs

Le prétexte du centenaire de la Révolution Française faisait passer ce projet pharaonique pour « normal » et personne ne devait se poser de questions quant à son emplacement en dehors des limites officielles de l’Expo. Elle se trouvait à l’angle de l’avenue de Suffren et le l’avenue de La Motte Picquet, au bout du Champ de Mars.

Elle fut cependant inaugurée 1 an avant l’exposition, le 10 mai 1888.

f1.highres

Le chantier proprement dit de cette grosse bâtisse ainsi que tout le quartier de la Bastille débuta fin avril 1887 et fut achevé en 7 mois. Un travail colossal de vraies charpentes, de vraies maçonneries et de vrais reliefs, le tout étant plus vrai que nature.

 

CE QUI RESSEMBLERAIT À UN OUBLI ?

Elle ne figure pas sur la plupart des documents/souvenirs de l’Exposition Universelle de 1889 !

1889_vuegeneral

3114891185_1_7_TsJIgbag

 

Monsieur Perrusson qui avait déboursé 12 millions de francs aurait sans nul doute rué dans les brancards s’il s’agissait d’un malencontreux oubli puisque le but avoué d’une exposition universelle est, en tant qu’industriel, de se faire connaître afin de montrer son savoir faire pour ensuite enregistrer des commandes.

Chose qu’il a d’ailleurs faite, dans la réalisation d’un pavillon style renaissance, aux dimensions bien plus raisonnables de 320 m2 et surtout bien mieux placé car situé aux pieds de la Tour Eiffel.

 

À QUOI POUVAIT BIEN SERVIR SA RECONSTRUCTION ?

1) à reproduire la vie d’un quartier parisien en 1789

2) à faire la fête dans ce lieu

 

porte de cachot

porte de cachot

1) Nous savons qu’elle a été reconstruite avec un maximum de matériaux provenant de sa démolition et retrouvés chez les brocanteurs. 

Clés de la Bastille

Clés de la Bastille

Sur l’affiche un peu plus haut, on voit au pied de la forteresse, les maisons/échoppes reconstituées elles aussi telles qu’elles existaient en 1789. Celles-ci étaient destinées à être louées aux commerçants afin de donner vie à cette reconstitution qui dura tout de même 4 ans et 4 mois.

Voici un exemple d’exposants que l’on pouvait trouver dans l’enceinte de la Bastille (je ne parle pas de l’exposition universelle) :

– salle des fêtes, restaurant ; antiquaire ; ravaudeuse ; poterie « Au bon diable » ; poupées ; tabac ; perruquier, barbier ; apothicaire ; boulangerie ; horloger ; hôtel « Au lion d’or »; bar café « Aux enfants de Bacchus ; Poste aux lettres ; cabinet de sorcellerie Cagliostro ; cartomancienne ; gants, cravates, lingerie ; imprimeur ; dépôt des chaises à porteur ; jouets ; pâtisserie ; laiterie ; boucherie  …

On peut constater que cela ressemble bien à la reconstitution de tout un quartier tel que celui de la porte St Antoine au 18ème siècle.

 

2) Cette Bastille se visitait, l’entrée y était payante et on venait y faire la fête.

L’intérieur de la prison avait été transformé en salle des fêtes, on y jouait des pièces de théâtre, on y chantait, on y dansait.

Tous les jours des artistes défilaient dans les rues du quartier St Antoine, des scènes d’époques et en costumes y étaient rejouées, comme par exemple les évasions du fameux prisonnier de la Bastille, Latude.

 Comme le 14 juillet 1789, on dansait à la Bastille.

 Pour le vertige du grand frisson, une montagne russe y avait même été construite !

 

QUE SE CACHE T-IL DERRIÈRE CETTE BASTILLE DE 1889 ?

Pourquoi ne pas l’avoir reconstruite sur son lieu d’origine ou plus proche de son lieu d’origine ou sur le lieu même de l’Exposition Universelle ?

C’est en répondant à cette question que l’on comprend comment la matrice satanique met en place des balises, des points de repères, des sortes de relais activés par nos énergies afin de créer des alignements architecturaux et de pouvoir édifier son plan diabolique.

En 1889 il aurait été déjà possible de voir la raison de ce choix d’emplacement pour cette nouvelle Bastille si l’on avait eu des cartes de France précises.

Tout d’abord il faut savoir qu’une autre prison a été appelée Bastille, c’est celle du Mont-Saint-Michel en normandie.

Son nom était La Bastille des mers. 20355-004-9F9C6A6D

 

Grâce à Google Earth, j’invite chacun à aller vérifier par lui-même ce que je vais dire.

En géométrie deux points sont toujours alignés entre eux, mais pour en aligner trois ça ne peut pas être aléatoire.

C’est pour cela qu’il ne peut pas s’agir d’une simple coïncidence que les 3 Bastilles soient parfaitement alignées.

Vous pouvez le constater en traçant un trait qui part de la place de la Bastille à Paris et qui arrive au sommet du Mont Saint Michel.

Cette droite passe exactement sur le lieu de la reconstruction de la Bastille de 1889 !

1

2

3

CONCLUSION

J’ai cherché à vous décrire avec quelques détails la Bastille de la rue de Suffren car ceux-ci serviront pour la suite de mes articles. Puis je vous ai montré que cet emplacement proche du Champ de Mars mettait en alignement 3 « Bastilles » dont une est passée aux oubliettes afin sans doute, de ne pas éveiller nos soupçons.

Cet article, fait suite à mon premier qui parlait de la Bastille d’origine : http://wp.me/p4Bdxu-cY

Dans le prochain article je vous démontrerai ce qu’il se trame derrière tout cela et qui annonce bien la Fin des Temps.

 

*Tout ce qui se rapporte aux détails de la reconstruction de la Bastille, est tiré du livre de Thierry Van de Leur et Fernand Pigeat : L’EPHEMERE RESSURECTION DE LA BASTILLE, aux éditions Lulu.

 

Sidonie pour LE MEDIA DE MARIE.

Publicités

2 réflexions sur “LA BASTILLE de 1889 – réssuscitée 99 ans après, puis volontairement oubliée

  1. Wouah Sidonie ! Incroyable ça ! C’est énorme !!! Bravo ! Je n’en reviens pas, d’une trouvaille pareille… ça alors ! Un article 3 étoiles ! ***

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s